yepyep parachutisme formation

logo brevet

Sign in

Pilote biplace-cursus

CONDITIONS D'OBTENTION DE LA QUALIFICATION

Obtention de la qualification, vous devez:

Avoir suivi de manière complète et satisfaisante une formation théorique et pratique,

Avoir effectué de manière satisfaisante des sauts sous supervision.

(arrêté du 3 décembre 56 modifié relatif à la création de la licence et du brevet de parachutiste professionnel et une qualification d'instructeur)

CONDITIONS D'ADMISSSION EN FORMATION

détenir un certifiacat d'aptitude aux épreuves pratiques ou une licence de parachutiste professionnel ;

justifier d'un total minimum de 1 000 sauts en chute libre dont au moins 200 sauts dans les vingt-quatre derniers mois et au moins 100 sauts dans les douze derniers mois ;

satisfaire à deux sauts de sélection pratique (Tours dos et figures associées).

FORMATION théorique et pratique

Définie par l'instruction du 30 mai 2011 relative au saut en parachute biplace 

Au sol

Etude des sauts, incidents et procédures,facteurs humains, réglementation, matériel,etc.

En vol

7 sauts de formation: passager, gaine, tours et figures avec et sans ralentisseur, procédures et précision d'atterrissage, briefing.

EVALUATION - saut de qualification

Saut de synthèse avec passager non coopératif

QUALIFICATION RESTREINTE de saut en parachute biplace.

Valide trois mois à compter de la date du saut de qualification, elle permet à son titulaire d'effectuer, sous la supervision d'un formateur de saut en parachute biplace, deux premiers sauts de mise en situation avec passager. Recevant alors une première attestation le parachutiste peut effectuer trente sauts supervisés par un instructeur; 

QUALIFICATION de saut en parachute biplace.

La qualification de saut en parachute biplace est délivrée et apposée sur la licence par le ministre chargé de l'aviation civile sur présentation d'une seconde attestation de sauts supervisés.

En savoir plus...

Instructeur-Programme

PROGRAMME DE RESTITUTION

Programme des connaissances exigées pour l'admission en formation et les restitutions orales et écrites.

1. AÉRODYNAMIQUE

1.1. Dynamique du solide : Application de la loi fondamentale de la dynamique : – cadre général ; – cas particulier, effet de la gravité, influence des conditions initiales.

1.2. Notions d’aérodynamique : Présentation des fluides : L’air : – constitution, propriétés, pression, régimes d’écoulement, notion de couche limite ; – pression (statique, dynamique, totale) ;

lois générales (théorème de Bernoulli) ; – forces aérodynamiques, cadre général (portance, traînée, centre de poussée).

1.3. Ecoulement autour d’un profil : – notion de couche limite ; – influence de l’angle d’incidence et autres facteurs (allongement, forme générale de l’aile, calage, surface, masse volumique) ; – type d’écoulement.

1.4. Application au parachutiste en chute libre.

1.5. Application aux parachutes de types hémisphériques : Phase d’ouverture : – vitesse critique, squiding (*) ; – trajectoire en descente stabilisée en fonction des caractéristiques du parachute et de l’environnement ;

capacité de rotation et vitesse propre.

(*) Squiding : phénomène de variations de forme par des mouvements de gonflement et de dégonflement d’une voilure conventionnelle hémisphérique pleine lors de son ouverture quand les vitesses fluctuent au-delà et en deçà de la vitesse critique.

1.6. Application aux parachutes de type aile : – notion générale de distribution des forces, performances ; – effets de la géométrie de l’aile ; – effets de l’environnement (densité de l’air, turbulence).

1.7. Notion de polaire : – polaire ; – polaire des vitesses ou courbe des vitesses ; – méthode de calcul ou mesure ; – interprétation en fonction de l’environnement ; – domaine de vol, capacité de pilotage ; – manœuvre des commandes des élévateurs et leurs effets sur la voile, interprétation des effets sur les efforts aérodynamiques.

1.8. Dynamique du vol des parachutes de type aile : – domaine de vol, capacité de pilotage ; – manœuvre des commandes des élévateurs et leurs effets sur la voile, interprétation des effets sur les efforts aérodynamiques.

1.9. Notion de choc à l’ouverture : – procédés de limitation et d’absorption des efforts à l’ouverture.

 

2. CONSTRUCTION DES PARACHUTES ET EQUIPEMENTS

2.1. Fonctions des différentes parties du parachute : voilure, suspentes, harnais, parachute extracteur, sac, système d’ouverture, accessoires de déploiement.

2.2. Caractéristiques physiques des matériaux utilisés dans la construction des parachutes. Contrôle et essais. Porosité (importance, variations, mesure).

2.3. Description et construction des parachutes à personnel : – différents types de voilures, géométrie et construction ;

différents types de sac harnais ; – les systèmes d’ouverture, d’extraction et de conditionnement ; – les systèmes de sécurité passifs ; – notions sur les déclencheurs ; – voilure hémisphérique ou aile, parachute de secours, parachute de sauvetage.

2.3. Description et construction des parachutes à personnel : – différents types de voilures, géométrie et construction ; – différents types de sac harnais ; – les systèmes d’ouverture, d’extraction et de conditionnement ; – les systèmes de sécurité passifs ;

notions sur les déclencheurs ; – voilure hémisphérique ou aile, parachute de secours, parachute de sauvetage.

2.4. Descriptions et construction des parachutes de charge : – voilure, grappes de voilures ; – suspentes, élévateurs ; – sacs ;

système d’attache du parachute aux charges légères ; – notions sur les agrès et conditionnement utilisés pour les largages de charges lourdes.

2.5. Notions sur les autres types de parachutes, notamment : freins, anti-vrille ou de récupération.

2.6. Montage, pliage, entretien et maintenance des matériels de sauts, de largage et de sauvetage.

2.7. Protection individuelle et équipements pour les sauts spéciaux, notamment : plan d’eau, nuit, neige, montagne.

2.7.1. Matériels spécifiques pour les sauts à haute altitude. 2.7.2. Protection et équipements pour sauts spéciaux : gaines, vêtements et accessoires. 2.7.3. Notions sur les matériels de sauvetage : gilets de sauvetage, composants et paquetage de survie.

 

3. TECHNIQUE DE MISE EN OEUVRE DES PARACHUTES - UTILISATION

3.1. Sauts d’entraînement

3.1.1. Notions générales concernant l’utilisation d’une zone de sauts, précautions conditionnant la sécurité. Sauts sur une zone de poser quelconque.

3.1.2. Détermination du point de parachutage, méthodes en usage. Calcul de l’entraînement, notion d’abaissement.

3.1.3. Avionnage : Opération qui consiste à répartir dans plusieurs aéronefs, ou dans les rotations successives d’un seul aéronef, les personnels à parachuter et/ou le matériel à larguer, ou à aérotransporter.

3.1.4. Fractionnement : Opération qui consiste à répartir en passages successifs les personnels à parachuter et/ou le matériel à larguer, embarqués dans un même aéronef.

3.1.5. Sauts à ouverture automatique : principe, procédure de largage, précautions à prendre, cinématique de fonctionnement d’un parachute de type « hémisphérique » et de type « aile ».

3.1.6. Sauts à ouverture commandée : principe, procédure de largage, précautions relatives à l’ouverture du parachute principal, précautions relatives à l’ouverture du parachute de secours.

3.1.7. Sauts à ouverture retardée : principe, conduite du corps humain en chute libre, position d’équilibre, contrôle de la trajectoire et de la durée de la chute, de la perte d’altitude, figures acrobatiques, altitude de sécurité d’ouverture.

3.1.8. Incidents d’ouverture : définitions, conséquences, conduite à tenir, procédures de mise en œuvre du parachute de secours.

3.1.9. Descente parachute ouvert : utilisation des moyens propres à la conduite du parachute (voilures hémisphériques avec ou sans vitesse propre, voilures de type ailes), principes de navigation sous voilure, circuits d’approche.

3.1.10. Atterrissage : manœuvres précédant l’atterrissage, orientation et position du corps, contact avec le sol.

3.1.11. Parachutages et largages spéciaux : particularités, caractéristiques et précautions d’exécution : a) A partir du FL 125 ; b) Au-dessus de l’eau ; c) En montagne ; d) Dans les régions polaires ; e) En forêt ; f) De nuit ; g) Dans les régions terrestres désignées ; h) En zone urbaine. 3.1.12. Sauts à partir d’aéronefs autres que les avions. 3.1.13. Physiologie : – facteurs liés au milieu, au type de vol et à la machine : hypoxie, dysbarisme, contraintes sonores, thermiques, visuelles, troubles de l’orientation ; – facteurs humains du domaine organique et sensoriel : hygiène de vie, affections médicales problèmes psychologiques.

3.2. Evacuation d’aéronef en détresse :

3.2.1. Evacuation du bord : procédures recommandées suivant le type d’avion, des issues, du parachute utilisé et de la hauteur. Evacuation à partir de positions inhabituelles de l’avion. Méthodes et procédures préconisées en fonction de l’issue d’évacuation. Notions sur l’utilisation des sièges éjectables.

3.2.2. Consignes en cas de poser d’urgence.

3.2.3. Notions sur les moyens de survie : composants, chaînes de survie terrestre et maritime, procédures de largage.

3.3. Ravitaillement par air :

3.3.1. Notions générales sur le chargement d’un avion. Aménagements spéciaux, caractéristiques de chargement : – centrage de l’avion, de la cargaison. Précautions à prendre ; – arrimage, définition, efforts, points d’attache ; – documents de chargement.

3.3.2. Largages en fonction des issues : parachutes utilisés, conditionnement, équipement de l’aéronef largueur, étude de sécurité et procédures : – issues latérales ; – issue axiale ; – issue ventrale.

3.3.3. Limitations et configuration de l’avion en fonction du procédé de largage utilisé : a) Manuel ; b) Par gravité ; c) Par éjection ; d) Mixte ; e) Par dropping (*).

(*) Drop ou dropping : technique qui consiste à lancer hors d’un aéronef en vol du matériel conditionné ou non, sans décélérateur aérodynamique ou système ralentisseur.

3.4. Balisage et marquage des zones de sauts et de largages :

Divers procédés en usage et moyens utilisés.

3.5. Notions sur les autres utilisations du parachute :

Notamment : parachute frein, parachute anti-vrille, parachute de récupération, parachute biplace.

3.6. Navigation élémentaire :

3.6.1. Principe de représentation de la surface terrestre : Les cartes : échelles, caractéristiques générales des principales cartes aéronautiques et complément aux cartes aéronautiques, cartes topographiques, cartes d’aérodromes. Notions pratiques sur l’usage des cartes : signes topographiques, symboles aéronautiques, coordonnées géographiques et polaires.

3.6.2. Effets du vent : Composition des mouvements : mouvement relatif, mouvement d’entraînement, mouvement absolu. Les vitesses et leur référentiel. Le triangle des vitesses.

3.6.3. Navigation : utilisation des cartes, les nord, les caps, les routes, déclinaisons.

3.6.4. Notions sur les autres moyens de navigation.

4. Météorologie 4.1. Connaissances générales :

4.1.1. La pression atmosphérique : – variations et mesures.

4.1.2. La température : – variations et mesures.

4.1.3. L’atmosphère standard.

4.1.4. Le vent : – origines ; – mesure et observations du vent au sol ; – règle de Buys-Ballot ;

couche turbulente ; – circulation secondaire.

4.1.5. L’humidité.

4.1.6. Frontologie et perturbations.

4.1.7. Caractéristiques des mouvements de l’air et de son influence sur le vol selon le lieu.

4.1.8. Stabilité et instabilité verticales.

4.1.9. Les masses d’air.

4.1.10. La nébulosité : – classification des nuages, phénomènes associés et plafond.

4.2. Altimétrie :

principe, calages, erreurs, hystérésis et corrections.

4.3. Phénomènes dangereux pour l’aéronautique en général.

4.3.1. Brumes, brouillards, turbulences, givres : – précautions à prendre.

4.3.2. Cellule orageuse : – mécanisme du développement et conséquences ; – durée de vie.

4.4. Observations et prévisions.

4.4.1. Documentation et procédures d’observations et de prévision météorologiques : – exploitation et diffusion des informations météorologiques.

5. Réglementation aérienne

5.1. Réglementation relative aux personnels navigants applicable aux parachutistes professionnels.

5.2. Réglementation spécifique aux parachutistes professionnels.

5.3. Réglementation concernant les matériels de saut en parachute.

5.4. Réglementation concernant l’activité, notamment : sauts spéciaux, sauts hors aérodrome, sauts de manifestations aériennes.

5.5. Réglementation concernant les aéronefs et les exploitants d’aéronefs.

5.6. Réglementation concernant les pilotes dans le cadre des activités de parachutage et de largage. 5.7. Réglementation relative à l’espace aérien et à la circulation aérienne.

5.8. Radiotéléphonie. Procédures de radiotéléphonie à l’usage de la circulation aérienne générale. 5.9. Infractions, incidents, accidents (nature et conduite à tenir).

 

PROGRAMME D'ENSEIGNEMENT

Facteurs humains

ANNEXE 5 DE L'ARRETE DU 24 JUILLET 91

1- NOTIONS DE BASE DE PHYSIOLOGIE EN AERONAUTIQUE

EFFETS DE L'ALTITUDE

–  Hypoxie d’altitude,

–  Barotraumatismes.

LA PERCEPTION DES ILLUSIONS SENSORIELLES

–  Capacités perceptives.

HYGIENE ET SECURITE

–  Alimentation,

–  Hygiène de vie et rythme de vie, respects des repos,

–  Vol, tabac, alcool, médicaments et automédication, toxicomanie.

2- NOTIONS DE BASE DE PSYCHOLOGIE EN AERONAUTIQUE

CAPACITES INTELLECTUELLES DE BASE

–  Sélectivité de la perception et redondances entre modalités sensorielles,

–  Mémoire :

–  Mémoire à court terme et à long terme,

–  Types de connaissances,

–  Raisonnements,

–  Attention, limitations en attention, gestion de ses propres ressources.

PROCESSUS INTELLECTUELS DYNAMIQUES

–  Représentation mentale,

–  Planification, anticipation, projet d’action,

–  Contrôle de l’action, automatisation des comportements,

Apprentissage.

CHARGE DE TRAVAIL

Définition, – Régulation de la charge.

STRESS

Stress et anxiété: définitions et facteurs favorisants,

Comportements sous stress et effets sur la performance,

Régulation du stress.

ERREUR HUMAINE ET FIABILITÉ

Notions de fiabilité,

L’erreur comme comportement inévitable,

Les mécanismes et les causes d’erreurs : erreurs collectives et individuelles

La détection et la récupération de ses propres erreurs: le contrôle de ses actions.

 VIGILANCE ET FATIGUE

Définitions de la vigilance, de l’attention et de la fatigue,

Gestion de la fatigue.

PEDAGOGIE

GENERALITES

L'instruction,

La communication.

LA SITUATION PEDAGOGIQUE

Organisation de l'instruction ,

Participation et mobilisation de l'auditoire,

Programme et emploi du temps.

L'ACTION PEDAGOGIQUE

Attitudes ou modes pédagogiques,

Les outils de l'instructeur,

Les lieux d'instruction,

Le contrôle et l'évaluation.

TECHNIQUE PEDAGOGIQUE

La préparation d'une séance,

Conduite d'une séance,

Les techniques de l'instructeur – L'expression et la démonstration

En savoir plus...

Instructeur-Cursus

Le prochain stage instructeur de parachutiste professionnel aura lieu à GUERET du jeudi 19 novembre  au  vendredi 27 novembre 2015.

Cette formation, homologuée par décision ministérielle, répond aux exigences de l'arrêté du 3 décembre 1956 modifié.

OBJECTIFS de FORMATION

  • dispenser l'instruction au sol et en vol relative au programme du brevet de parachutiste professionnel,
  • dispenser la formation aux pilotes en vue de l'évacuation d'un aéronef en détresse,
  • dispenser aux pilotes la partie FH de la DNC parachutage et largage,

Mais aussi,

  • être mandaté comme formateur au sol et en vol pour la formation à la qualification de pilote de Parachute Biplace,
  • être mandaté comme examinateur en vol pour les épreuves pratiques du brevet de parachutiste Professionnel.

A l'issue d'un test d'entrée écrit portant sur le programme de l'arrêté du 25 avril 1962, la formation se déroulera en deux modules :

- un module de formation et de restitution théorique

- un module de formation à la chute libre

Un allègement de formation à ce module est admis pour les stagiaires possédant les qualifications AFF (Européenne, USPA), d'instructeur de saut à ouverture commandée retardée du ministère de la Défense, des BEES , BP JEPS ou DE JEPS, au titre de la validation des acquis d'expérience (VAE).

La qualification d'instructeur est obligatoire pour donner ou diriger l'instruction en vol nécessaire pour l'obtention de la licence de parachutiste professionnel. Le titulaire d’une qualification d’instructeur de saut en parachute biplace est habilité à dispenser et sanctionner la formation en vue de la qualification de saut en parachute biplace et effectuer la supervision des sauts de mise en situation, sous réserve de remplir les conditions fixées par arrêté.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS
Back to top