yepyep parachutisme formation

logo brevet

Stage de préparation au para pro

YepYep parachutisme - Ecole professionnelle de formation et de conseil juridique

Le stage de préparation à l'examen théorique d'Etat du brevet de parachutiste professionnel a lieu en janvier à Guéret. 

Les contrats de formation et les réservations sont accessibles en cliquant sur "inscription"

Outre le stage, cette action de formation inclut votre suivi en ligne jusqu'à l'examen. Vous bénéficierez , par ailleurs, de conseils gratuits tout au long de votre cursus et même après l'obtention de votre qualification de pilote de parachute biplace.

En savoir plus...

Actualités

  • Floyd Smith et Irvin inventent l'ouverture manuelle du parachute

    Les parachutes d'aujourd'hui ne sont pas radicalement différents de ceux inventés avant la Première Guerre Mondiale par les pionniers de l'aviation Charles Broadwick, Ralph Carhart, Floyd Smith, Leslie Irvin et A. Leo Stevens.

    Bien que les casse-cous aient utilisé des parachutes pour les cascades depuis des ballons, des ponts et même de la Statue de la Liberté, le saut à ouverture automatique (static line) à partir d'un avion était considéré dangereux à cause des risques d'accrochages à la queue ou au train d'atterrissage. 

    Le personnage le plus coloré parmi les inventeurs fut A.Leo Stevens qui promut le parachutisme avec à des sauts de démonstration et des spectacles aériens appréciés. Il conçut très tôt un parachute afin d'effectuer de la chute libre mais il ne sut cependant résoudre un sytème d'ouverutre commandé fiable. Si le gouvernement des Etats-Unis publia de nombreux brevets aux concepteurs innovants en parachutisme avant la Première Guerre mondiale, ceux-ci resteront souvent des concepts et rarement des prototypes.

    James Floyd Smith (17 Octobre, 1884 au 18 Avril, 1956) qui était pilote d'essai pour Glenn Martin et fabricant de parachutes construisit et vola avec son propre avion en 1912. Il rechercha le moyen d'ouvrir de façon retardée afin qu'un parachutiste puisse s'éloigner avant l'ouverture. Il sera l'inventeur de l'ouverture manuelle. Avec Leslie Leroy Irvin, il développa un sac à parachute dans le dos de 28 pieds. 

    Le 28 Avril 1919, Irvin sauta d'un biplan de Havilland se déplaçant à 100 miles à l'heure à une hauteur de 1500 pieds. Il ouvrit manuellement le parachute en tirant sur la poignée ripcord ; la voilure fut déployée complètement  à 1000 pieds. Irvin devint alors le premier Américain à sauter d'un avion et ouvrir manuellement un parachute en plein vol.  

     

  • Un BASE jump depuis la Statue de la liberté...

    "Steeplejack making successfull Parachute Drop from the Torch of the Statue of Liberty" 

     

    Frederick Rodman Law était un parachutiste professionnel, tout d'abord cordiste "steeplejack" puis cascadeur et acteur ; frère aîné du pionnier de l'aviation Ruth Law Oliver. 

    Il jouera dans plusieurs films muets dont un en 1914 racontant ses exploits "Daredevil" Law Rodman. 

    Après avoir été le second parachutiste à sauter d'un plus lourd que l'air; le 2 Février 1912, Law saute depuis la torche de la Statue de la Liberté à la demande des studios de cinéma.

    Il s'élance d'un peu plus de 100m. "Le cordiste tombe alors comme un poids mort les 30 premiers mètres".

    Le parachute , ayant été disposé sur la plate-forme de la torche pour qu'il glisse , s'ouvre faiclement.

    Le vent engendra un atterrissage à 8 m du bord de l'eau. 

    Le 13 mars 1913, il tente de se hisser à 1200m au moyen d'une fusée qui explose à la mise à feu ; projeté, il retombe sans égratignure.

    F.Rodman Law meurt de la tuberculose en Octobre 1919.

    sources Historia et Popular mechanics

     

     

  • Le premier saut d'un aéroplane

    Le 1 mars 1912 , Albert Berry effectue le premier saut en parachute à partir d’un aéroplane

     

    Si le 22 octobre 1797, l’intrépide Jacques Garnerin réalise le premier saut en parachute de l’Histoire alors qu’il se trouvait à bord d’un ballon ; Il faudra attendre le 1er mars 1912 pour qu’ait lieu la première descente en parachute de l’Histoire à partir, cette fois, d’un aéroplane.

    Pour cet exploit, on change de continent, direction l’Amérique. C’est en effet au-dessus de Saint Louis et de Jefferson Barracks, dans le Missouri, que le capitaine américain Albert Berry s’est jeté dans le vide, à une altitude de 460 mètres, un saut d’exhibition dans le cadre de la promotion d’un nouveau modèle d’avion.

    Pour réaliser cette performance, il avait pris place dans un biplan Benoist, dont les commandes avaient été confiées à Anthony Jannus. Le saut a bien failli tourner au drame, quand le parachute s’est coincé au train d’atterrissage de l’avion, mais heureusement, Albert Berry a pu se dégager.

     

     

Back to top